Le changement dans les contributions par médicaments conduira à une diminution de prescriptions.


Le changement du modèle de copaiement pharmaceutique, en vigueur à partir du 1er Juillet 2012, entraînera non seulement une hausse des contributions des utilisateurs se rendant en pharmacie pour obtenir leurs médicaments, mais aussi une diminution du nombre d'ordonnances prescrites. A ces deux aspects, il faut ajouter la dévalorisation des officines de pharmacie car l'on estime que l'ensemble du marché pharmaceutique enregistrera une baisse de 13,5 pour cent, après l'entrée en vigueur du Décret Royal 16/2012.
 
 
 
L'étude "Impact économique direct et indirect du RDL 16/2012 sur l'Officine de Pharmacie", promue par COFARES -premier groupe de distribution pharmaceutique en Espagne- et élaborée par le cabinet de conseil Antares Consulting, a été présentée vendredi. A la suite de la  présentation, le président de COFARES, Carlos González Bosch, à affirmé qu'à partir de maintenant, la différenciation sera plus nette entre financement public et dépenses en médicaments.
Lire l'intégralité de l'article sur le lien ci-dessous (version en espagnol)


Source: Acta Sanitaria
Accès à l'histoire originale

Copyright © 2019 Antares Consulting S.L. Tous droits réservés   |   Mentions légales et Politique de confidentialité