De la gestion des médecins à la gestion des comptes clés

Réflexions basées sur notre expérience


Dans ce bref article nous fournirons quelques-unes des clés pour relever les défis de l'industrie pharmaceutique dans la commercialisation de médicaments.

 

Auteurs :
 
 • Lluís Triquell. Directeur associé. Directeur de l'Unité Bioindustries et Pharmacie. Antares Consulting
 • Dolores Mateos. Directrice associée. Directrice de l'unité Bioindustries et Pharmacie. Antares Consulting
 • Rafael Borràs. Directeur associé. Directeur de l'Unité Bioindustries et Pharmacie. Antares Consulting

 

Ce qui se passe aujourd'hui dans le secteur de la santé était prévisible depuis une dizaine d'années. Bien que sous des formes différentes, tant aux Etats-Unis que dans les principaux pays européens, la convergence des politiques pharmaceutiques suit les mêmes tendances.

La connaissance des lignes directrices régissant les systèmes de santé en Europe et les modalités de gestion des services de santé et de leur évolution, devaient conduire à la situation actuelle, au-delà de la crise qui nous affecte et que nous verrons dans quelques années comme conjoncturelle.  En revanche, seront durables les politiques pharmaceutiques visant à ramener le niveau des dépenses en médicaments dans les limites assumées par les bailleurs de fonds.

Si l'on croyait que les deux Arrêtés Royaux de 2010 étaient un point final, on peut constater qu'en 2011 la situation est encore pire.  Mais ce qui se passe aujourd'hui était inévitable dans un contexte de croissance des dépenses, et pas seulement pharmaceutiques, au-delà des possibilités d'un pays se considérant riche et qui de surcroît gaspillait.  L'efficacité du système peut s'améliorer et c'est en améliorant la productivité des services de santé, qu'il est possible de réduire les dépenses de plus de 10% du total.
 
Mais comme toujours, le plus facile ce sont les mesures axées sur l'offre, avec un mépris total pour le rôle important qui rend cette industrie.  Aujourd'hui, les lamentations ne suffisent plus. Le temps est venu de prendre ses responsabilités et d'agir correctement.
 
Dans les compagnies avec lesquelles nous avons été en relation depuis une douzaine d'années, nous avons rencontré des professionnels fort capables et talentueux mais aussi  des structures centrales imposant des critères, rythmes et stratégies éloignés de la réalité espagnole. C'est ici que les bailleurs de fonds y tombent de façon alarmante. Ainsi, les grandes corporations deviennent des bureaucraties peu réactives, perdues dans des analyses et des contrôles, avec des stratégies à très court terme, s'approchant de plus en plus au modèle décisionnaire des ministères du gouvernement.

 
Les propositions formulées sont destinées à ces grandes corporations et aussi aux moyennes et petites entreprises, dynamiques, avec un modèle d'affaires en vue, capables de le mettre en œuvre et prêtes à faire un effort pour s'adapter à une réalité qui loin de changer va encore s'accentuer (...) 

 

(Voir l'article complet sur le lien ci-joint)


Source: Antares Consulting
Accès à l'histoire originale

Copyright © 2019 Antares Consulting S.L. Tous droits réservés   |   Mentions légales et Politique de confidentialité